Yan PÉLISSIER

PSYCHANALYSTE

9 villa Manin, Paris 19ème

06 32 68 65 63

Je vous accueille pour une demande d’analyse, de psychothérapie ou une supervision.

J’accueille aussi les demandes de supervisions ou d’analyse des pratiques d’équipes du secteur sanitaire et social sur Paris et la région parisienne

Ce qui caractérise la psychanalyse, c’est qu’il faut l’inventer.

François Tosquelles

Commencer une psychanalyse

Your Subtitle Goes Here
"

Quand on envisage de commencer une psychanalyse où une psychothérapie, c’est en général, parce qu’on est confronté à des difficultés psychologiques qui se répètent sans qu’on en comprenne le sens ou bien qu’on se retrouve soudain au pied du mur du fait des circonstances de la vie. Depuis quarante ans, que ce soit comme psychanalyste en cabinet, comme psychothérapeute avec des enfants dans un centre de consultation ou comme psychologue en hôpital de jour la question d’accueillir ce qui est dit ou ce qu’un symptôme exprime sans le mettre dans une case a toujours été au centre de ma pratique.

Le dispositif d'une psychanalyse

Your Subtitle Goes Here
"

Une psychanalyse passe par la parole. Une parole prise dans un dispositif où invitation est faite à celui qui s’y engage de dire ce qui lui vient à l’esprit, quel que soit le jugement qu’il porte sur ce qui lui vient : déterminant, futile, essentiel, inconvenant, grossier – c’est ladite association libre que Sigmund Freud a défini comme la règle fondamentale. Celle-ci a son pendant côté psychanalyste : accorder une attention égale à tout ce qui est dit. Le versant matériel de ce dispositif est bien connu : un fauteuil et un divan sur lequel l’analysant sera souvent invité à s’allonger à la suite des entretiens préliminaires. Mais la condition de réussite d’une psychanalyse implique que le psychanalyste sache sortir du cadre strict. Conformément à la citation en exergue, ce dispositif est à réinventer en permanence.

La psychanalyse, un travail de déchiffrage

Your Subtitle Goes Here
"

Une psychanalyse est un travail de déchiffrage de ce que l’inconscient a chiffré dans des mots, des bouts de mots, toutes sortes d’éléments langagiers qui s’expriment dans les rêves, les lapsus, les actes manqués et bien sûr ces symptômes, pour lesquels l’analyste est le plus souvent consulté. Il s’agit, comme Lacan le dit, d’arriver à défaire par la parole ce qui s’est fait par la parole.

Supervisions individuelles

Your Subtitle Goes Here
"

Parfois empêtré dans les dires d’un analysant, un psychanalyste peut éprouver le besoin d’en parler à un autre psychanalyste. Un psychologue ou un psychothérapeute peuvent évidemment éprouver ce même besoin. Si cette pratique est nécessaire, les termes pour la désigner, supervision et contrôle, sont tous les deux malheureux. Celui de contrôle pour sa petite touche persécutive, celui de supervision parce que cette pratique ne relève ni d’une vision, ni d’une position de surplomb, mais plutôt d’une écoute dans une position seconde.

Petit abécédaire personnel de psychanalyse

Your Subtitle Goes Here
"

La page abécédaire de psychanalyse se propose d’éclairer un peu comment je me situe dans le dispositif analytique et ses enjeux : le rythme des séances et leur prix, l’interprétation, le diagnostic, les différents psy, le divan, le transfert, la différence entre psychanalyse et psychothérapie, les écoles de psychanalyse, le pouvoir psy, la guérison, l’inconscient, le rêve, le silence du psychanalyste, et d’autres entrées plus décalées comme queer, conformisme, motérialisme, zen, spychanalyse. Il vous donnera aussi, au fil des items, quelques éléments concrets sur mon parcours : Curriculum Vitae, École lacanienne de psychanalyse, thérapie d’enfants, Thélèmythe.

Supervisions d'équipes du secteur sanitaire et social

Your Subtitle Goes Here
"

La même remarque sur le terme de supervision vaut pour cette pratique en institution sociale, médicosociale ou psychiatrique, mais là on parle aussi d’analyse des pratiques.
Même si le sens de ces termes n’est pas totalement fixé en institution, je dirais que la supervision consiste à prendre une situation dans ses dimensions institutionnelles alors que l’analyse des pratiques consiste plus à analyser la façon dont un soignant, infirmier, psychologue ou travailleur social est pris dans une situation qu’il traite.
En d’autres termes, l’analyse des pratiques va se centrer sur la prise transférentielle de celui ou celle qui intervient dans une situation.
Si certains font de subtiles distinctions entre supervision et analyse des pratiques, mes 25 années d’intervention auprès d’équipes, comme mon expérience de directeur et de psychologue en institution, m’ont appris qu’on ne peut pas plus dissocier les situations traitées de la construction institutionnelle que l’on se donne pour les traiter qu’un artisan ne peut dissocier l’objet qu’il fabrique de l’outil pour le fabriquer.